D'Ajaccio à Bonifacio

Plage de Porticcio

PORTICCIO :
C’est sans doute sa position privilégiée sur la Rive Sud du Golfe d’Ajaccio qui fait de Porticcio un lieu incomparable pour ses résidents et ses hôtes de passage.
Situé à 15 minutes de l’aéroport Napoléon Bonaparte, face à la ville impériale dont on aperçoit les toits, la citadelle et le port sur l’autre rive du golfe.  Porticcio bénéficie d’un cadre naturel et humain exceptionnel qui lui confère sa réputation de station balnéaire animée et dynamique, idéale pour le repos, la détente et les loisirs tout au long des quatre saisons de l’année.
Ce qui fait la réputation de Porticcio, ce sont avant tout ses plages de sable blanc et ce micro climat à la douceur méditerranéenne.
Une vaste étendue de sable fin, ourlée en ses lisières d’une eau transparente aux bleus délicats et changeants avec comme seule limite Ajaccio et l’incomparable découpage des îles sanguinaires avec le spectacle garanti de somptueux couchers de soleil.

Mouillage de Campomoro

PROPRIANO :
Propriano, Sartène, et Olmeto pour les vacances !
Entre Plages de sable fin, criques plongeant sur la mer et maquis verdoyant, découvrez une des régions les plus typiques de Corse propice à la découverte de la gastronomie, de la culture, du patrimoine et du vin.

CAMPOMORO :
La commune est située à la sortie Sud du golfe du Valinco et marque par sa belle plage de sable blanc, cet ancien petit port de pêche a gardé toute son authenticité. C’est un excellent port abris où de nombreux bateaux trouvent refuge toute l’année.
Vous prendrez plaisir à marcher le long de l’anse naturelle en longeant la plage et le bord de mer sur un parcours aménagé, la place du village vous ravira par le charme de sa petite chapelle et l’entrelacement  de ses vieilles bâtisses. La tour génoise de Campomoro (classée monument historique) est un lieu que vous ne devrez manquer sous aucun prétexte. Patrimoine incontournable du Valinco, Son enceinte en étoile et la vue qu’elle offre sur le golfe et au delà vers Ajaccio sont inoubliables. Ouvert d’avril à septembre.
Vous pourrez vous balader le long des côtes et des sentiers de randonnée sur le domaine du conservatoire du littoral, grand site naturel classé (Natura 2000)
Et pratiquer également la plongée sous marine, ou encore vous arrêter dans un restaurant en bord de plage.

Le Lion de Roccapina

Anse de Roccapina :
Sur la côte Nord du golfe une petite anse face à 2 vieilles maisons. Le site est très sauvage avec le maquis qui mange les rochers.
La longue plage de sable, à l'Ouest de la pointe qui borde le golfe de Roccapina est exposée à la houle d'Ouest qui déferle en rouleaux.

Mouillage de Roccapina

Golfe de Figari

FIGARI :
La commune de Figari est située dans l’extrême Sud de la Corse. Elle s’étend de la montagne à la mer, de l’Omu di Cagna à la Testa Vintilegna. Elle a la particularité d’être constituée de quatorze hameaux.
Figari possède une façade littorale de huit cents hectares, protégée et vierge de toute construction. Les vents du Sud souvent présents font la joie des véliplanchistes qui apprécient tout particulièrement le spot du golfe de Figari. Son aéroport international, aux rotations régulières avec le continent, à proximité des ports de commerce de Porto-Vecchio et Bonifacio, constitue un élément important du développement économique de l’extrême Sud.
La vocation agricole de Figari s’appuie, grâce à la pluri-activité, sur des potentiels naturels et humains : élevages ovin et bovin, viticulture, fermes-auberges et chambres d’hôtes.
Une modernité acquise grâce à son aéroport international aux rotations régulières avec le continent.

La ville de Bonifacio

BONIFACIO :
L'origine de Bonifacio n'est pas vraiment précisée dans les ouvrages, mais des dates approximatives déclarent sa création entre 828 et 833 par Boniface, marquis de Toscane, qui baptisa la ville. Comme tous les ports de commerce, Bonifacio a une longue histoire et au travers des époques, la ville a subie des mouvances sociales de grandes ampleurs. 

Bonifacio est issue d'un conflit guerrier entre Pise et Gênes, ces deux grandes villes se disputant avec acharnement cette citadelle qui était un maillon stratégique militaire et un complexe portuaire sans égal dans la Corse. Dans un premier temps, Pise fût maitresse des lieux jusqu'à la fin du XIIème siècle, or, la réelle fondation de Bonifacio remonte en 1195, la ville fût colonisée par les Gênois Entre le XIIIème et XVème siècle, Bonifacio est une ville imprenable. Au fil des siècles, Bonifacio devient un pôle militaire, maritime et portuaire de la Corse.
Cependant, du fait de sa situation géographique et de son appartenance Génoise, Bonifacio subit les attaques de nombreux assaillants, notamment Alphonse V, Roi d'Aragon, en 1420 qui maintenu son siège pendant cinq mois avant de baisser les armes face à l'intouchable cité qu'était Bonifacio. La légende raconte que les troupes du Roi d'Aragon aurait creusé dans la falaise calcaire, les 187 marches de l'escalier qui porte son nom.
L'Escalier du Roi d'Aragon, le Grain de sable et les falaises calcaire de Bonifacio sont des attraits touristiques incontournable de cette cité antique. Qui imposèrent à la ville des modifications militaires structurelles importantes.
Bonifacio, la Cité des falaises est entourée de fortifications qui ont protégées au fil des siècles, la haute ville des attaques des assaillants. 

Pour accéder à la citadelle de Bonifacio depuis le port, deux possibilités s'offrent aux visiteurs par les anciens pont-levis. Par la route ou à pied par la montée Rastello puis la montée Saint Roch plus communément appelée "la grimpette", les visiteurs atteignent le pont-levis de la Porte de Gênes, construit en 1588.
La haute ville offre des points de vue imprenables sur les falaises de calcaire rongées par la mer, le Grain de Sable, les bouches de Bonifacio et la Sardaigne juste en face.
A travers les ruelles étroites surplombées de nombreux aqueducs, les hautes maisons aux façades blanches se dressent à l'infini et nous plongent dans les vestiges d'un passé millénaire. En période de siège, les aqueducs servaient à recueillir et à acheminer les eaux de pluie vers la Cisterna, la réserve en eau potable.
Plusieurs églises parmi lesquelles Sainte Marie Majeure, principal et plus ancien édifice de Bonifacio, Saint Dominique, Saint François ou Saint Jean-Baptiste témoignent de la profonde piété des bonifaciens, toujours présente lors des processions religieuses des différentes confréries pendant la semaine Sainte.
La Maison du Podestat, ancienne demeure qui représentait l'autorité de la république de Gênes dans la ville, la Maison qui hébergea Bonaparte en 1793 dans la rue des Deux Empereurs, Charles Quint et Napoléon Bonaparte, les couvents, les phares ... nombreux sont les monuments à visiter.
L’Escalier du Roy d’Aragon, visible depuis la mer est situé à l’extrémité sud du promontoire, les Jardins de Carotolla, les arches de l'Archivolto ... sont autant de lieux à découvrir

L'entrée du Port de Bonifacio

Les ruelles de Bonifacio

Le skipper est inspiré par ce panorama