Que dois-je emporter ?

L'idéal

Une chose importante sur un voilier, il faut organiser les rangements. C'est pour cela qu'il existe les sacs marins, en toile souple, car on peut les ranger dans un coffre.

La place est comptée, on est obligé de les stocker sur les couchettes. Comme un voilier gîte en navigation, les valises vont se balader et faire des dégats sur les vaigrages. En resumé pas pratique du tout...

Pas de valise rigide, ni même de valise du tout.

Mesdames pas de vanity svp c'est pareil.

Des chaussures à semelle blanche, antidérapantes style chaussures de tennis. Pas de talons, ni de semelles en cuir, et pas de sabots en bois.

 

Ne pas oublier votre crème solaire, vos lunettes de soleil, couvre-chef et les tongues...

Ceci dit les soirées peuvent être fraîches, prenez un coupe vent, une polaire et un pantalon un peu chaud. 

 

N'apportez pas de séchoir à cheveux, il y en a un à bord.

Il y a aussi un fer à repasser utilisable au port (220volts)

 

Que dois-je prévoir ?

Les forfaits de téléphone adaptés (option international) pour les croisières hors de France.

Chargeurs 12 Volts (prise allume cigare type auto) pour téléphone, tablette, ordinateur, appareil photo...ou USB, il ya un chargeur USB à bord.

 

Peut-on écouter de la musique

Oui, nous avons un lecteur USB et des prises jack qui permettent de connecter vos appareils (Ipod, Ipad ou autres). aussi en Bluetooth

Conseil pour une belle navigation

La plaisance est une activité de détente mais il ne faut pas pour autant la prendre à la légère.
Retrouvez ici une liste de conseils primordiaux à appliquer avant de prendre la mer et pendant la navigation.

Pour éviter qu’une invitation pour une balade en mer, ne vire au cauchemar voici quelques conseils à suivre.

– Ne vous fiez surtout pas au temps qu’il fait dans le port.
Un port étant par définition un abri vous risquez fort d’être surpris par le vent et ou les conditions de navigation une fois sorti de cet havre de paix.

Mais ce sera déjà trop tard pour changer d’avis.

le temps change vite en mer

– Détendez-vous ce sont les vacances. ZEN
Tout le stress ou l’appréhension que vous laisserez monter en vous pourra évoluer en mal de mer à plus ou moins l’on terme. Respirez à fond, souriez et regardez l’horizon c’est ce qu’il y a de mieux à faire.

– Une fois en mer évitez de vous réfugiez dans la cabine du bateau. C’est à l’intérieur du bateau qu’apparaissent plus facilement les symptômes du mal de mer.
Même chose en ce qui concerne la lecture. Une fois à bord votre regard risque fort d’être attiré par les nombreuses cartes et autres almanach, livre de bord, annuaire des marées, pilote charts…
Un univers maritime passionnant, oui! Sauf que ce n’est pas le moment.

– Rendez-vous à la capitainerie du port pour lire les prévisions météorologiques. Ainsi vous serez mieux quelle tenue choisir. Dans tous les cas un coupe vent et un pull sont fortement conseillés.

– Si vous êtes sujet au mal des transports et plus particulièrement au mal de mer, prenez un comprimé 1 ou 2 heures avant d’embarquer.

– Évitez de donner votre avis sur les manœuvres ou décisions du « chef de bord ». En effet le fait de monter à bord d’un bateau vous place sous la responsabilité du skipper (pour les voiliers) ou du chef de bord (pour les bateaux à moteur).
En d’autres termes s’il arrive un accident c’est lui qui pourrait voir sa responsabilité engagée.
En partant en mer vous accepter donc de laisser toute la latitude au commandant de bord pour prendre les décisions qui s’imposent afin de toujours faire prévaloir la sécurité des passagers.
Un bateau n’est donc pas une démocratie participative. Acceptez-le ou bien évitez de monter sur un bateau.

– Une fois en mer votre hôte vous proposera peut-être de sortir quelques lignes pour pêcher… Encore une activité à ne pas faire si vous ne voulez pas tomber malade!

– La sécurité avant tout: Évitez de vous placer à l’avant du bateau mais préférez le cockpit, c’est à dire la partie arrière du bateau. Elle est généralement plus protégée et plus sûre.

Cela vous évitera de prendre quelques embruns malvenus à travers la figure.

Essayez de ne pas trop manger avant de prendre la mer.

Il faut manger quelque chose, on ne doit pas partir le ventre vide.

Entre le jeûne et un repas copieux et bien arrosé, le résultat sera le même : « mal de mer pour tous »

Méfiez-vous du soleil

On ne le répétera jamais assez mais en mer le soleil a le même qu’une cabine à UV. Prenez votre crème solaire avec vous pour évitez de prendre un méchant coup de soleil. Avec le vent vous ne vous rendrez compte de rien!